Quel budget pour ouvrir un garage auto ?

L’ouverture d’un garage pour automobiles exige de prévoir un budget pour son démarrage. Le budget est généralement compris entre 100 000 euros et 400 000 euros. En effet, ce budget est basé sur l’analyse de plusieurs facteurs. Dans ce présent article, découvrez les points essentiels sur lesquels à même de vous aider à prévoir le budget pour l’ouverture d’un garage.

Le prix de la location du garage auto

Généralement, le prix du loyer dépend de l’emplacement et de sa grandeur. Il est idéal de choisir un logement stratégique pour son garage. C’est-à-dire un lieu près d’un centre commercial, des bordures d’axe ou encore des zones d’activité de périphérie. Par ailleurs, assurez-vous que la ville dans laquelle votre garage va être implanté dispose des codes et règlements d’ouverture d’un garage à domicile. Autrement, vous ferez face à des dépenses supplémentaires.

A découvrir également : Où trouver votre numéro de permis de conduire ?

Achat du local ou de fonds de commerce

A défaut de louer, vous pouvez opter pour l’acheter du local ou de fonds de commerce d’un garage. Cette alternative vous permet d’aller vite pour l’ouverture de votre garage. Cette approche revient à racheter un garage auto déjà en place afin de profiter de l’activité. Vous bénéficierez de la notoriété de l’établissement et de sa clientèle pour obtenir des chiffres d’affaires intéressants. Bien évidemment, votre budget doit tenir compte du coût de reprise du garage.

L’acquisition des outils de réparation automobile

Pour que tout garage soit fonctionnel, il faut songer à l’acquisition des outils de réparation automobile. Ces outils sont classés en 3 catégories. En premier, vous avez les petits outils constitués de l’ensemble de marteaux, des clés à cliquet, des fusibles, de clé dynamique, etc. vous avez les outils moyens comprenant généralement le coffre à outils, l’établi, le cric, l’extracteur d’huile moteur, compresseur d’air, etc. enfin, vous avez les gros outils comprenant le pont élévateur hydraulique et la machine de diagnostic. Comme les précédents points abordés, les coûts d’acquisition des outils doivent être incorporés à votre budget.

A lire également : Les papiers indispensables pour acheter votre voiture neuve

Les frais administratifs d’un garage

Pour débuter, il faut impérativement enregistrer votre société et effectuer toutes les démarches nécessaires pour sa création. En conséquence, vous aurez à prendre en considération, les frais d’enregistrement ainsi que les frais de notaire. Après le lancement de votre activité, il faudra vous acquitter d’autres frais comprenant la comptabilité ou les assurances.

Les pièces de rechange et dépenses de communication

En considérant les prestations que vous offrez à vos clients, vous auriez besoin de pièce de véhicule dans votre garage. C’est un point capital à considérer dans le budget à prévoir pour l’ouverture de votre atelier. De plus, il faut inclure dans votre budget, les frais de création de sites internet, des panneaux publicitaires, la publicité dans les médias locaux. Pourquoi pas les frais de gestion de vos propres médias sociaux par des agences de publicité.

Les coûts liés à la formation et à la certification des mécaniciens

Au-delà des dépenses en pièces de rechange et en communication, il faut prendre en compte les coûts liés à la formation et à la certification des mécaniciens qui travailleront au sein de votre garage auto. Effectivement, pour offrir un service de qualité à vos clients, il est primordial d’avoir une équipe compétente et qualifiée.

La formation des mécaniciens peut être réalisée par le biais de différents programmes éducatifs tels que des cours professionnels dispensés dans les centres spécialisés ou auprès des fabricants automobiles eux-mêmes. Ces formations permettent aux techniciens d’acquérir les connaissances nécessaires pour diagnostiquer efficacement les problèmes mécaniques, effectuer des réparations complexes et utiliser correctement l’équipement spécifique.

Parallèlement à la formation initiale, il faut également considérer la certification des mécaniciens. Cela peut inclure l’obtention de certifications spécifiques pour certains types de véhicules ou systèmes (comme l’électromécanique ou l’électronique embarquée), ainsi que le maintien régulier du statut certifié grâce à une participation continue à des programmes de mise à niveau et d’actualisation.

Ces formations et certifications ont un coût non négligeable qu’il faut anticiper dans votre budget global. Les frais peuvent varier en fonction du type de formation et du niveau de certification choisis. Il est donc essentiel de prévoir ces dépenses pour assurer la compétence et la qualité du travail de vos mécaniciens.

Les assurances et les charges sociales pour un garage auto

Au-delà des dépenses relatives aux pièces de rechange et à la communication, il est crucial de prendre en considération les assurances et les charges sociales qui sont associées à l’ouverture d’un garage automobile. Ces éléments constituent des aspects indispensables pour sécuriser votre activité et garantir le bien-être de vos employés.

En premier lieu, il faut souscrire à différentes polices d’assurance adaptées au secteur automobile. Parmi celles-ci figurent généralement l’assurance responsabilité civile professionnelle, qui couvre les dommages matériels ou corporels causés par une erreur professionnelle ou un accident survenant dans votre garage.

Vous devez aussi envisager une assurance multirisque professionnelle qui protège contre divers risques tels que l’incendie, le vol, les dégâts des eaux ou encore les catastrophes naturelles. Sachez que ces contrats peuvent varier en fonction de la taille du garage (petite structure indépendante versus grande concession) ainsi que des services proposés (réparation mécanique seulement versus vente de véhicules neufs).

Il faut prendre en compte les charges sociales liées à l’embauche du personnel. En tant qu’employeur, vous êtes tenu(e) de verser des cotisations telles que celles pour la sécurité sociale (maladie-maternité-invalidité), l’allocation familiale ainsi que la retraite complémentaire obligatoire. Ces contributions représentent un coût significatif qu’il est indispensable d’inclure dans votre budget prévisionnel afin d’éviter toute mauvaise surprise financière.

Il faut se conformer aux obligations légales relatives au contrat de travail et aux droits des employés. Cela implique de respecter la durée légale du travail, d’accorder les congés payés auxquels les salariés ont droit et de veiller au respect des normes.

vous pourriez aussi aimer