De quoi est constituée une boîte de vitesse ?

Les boîtes de vitesse sont des dispositifs qui permettent la transmission entre l’arbre moteur et l’arbre récepteur sur un véhicule. Elles permettent de multiplier et d’ajuster la puissance du moteur sur les roues. Il en existe de différents types qui déterminent d’ailleurs le système de transmission du véhicule. Chaque type de boîte est ainsi fait suivant un principe précis. Comment est alors réalisée chaque boîte de vitesse ? Élément de réponses dans la suite de ce mini-guide.

La boîte de vitesse mécanique

La boîte de vitesse mécanique est l’une des plus populaires installée sur les voitures en Europe. Encore appelée boîte de vitesse manuelle, elle permet une meilleure gestion de la transmission. De plus, selon le mode de conduite, la boîte mécanique consomme moins de carburant que les autres types. Ceci est en grande partie dû à sa structure.

A découvrir également : Guide complet pour l'achat d'une Renault à Montpellier : comment choisir le modèle parfait pour vos besoins

La boîte de vitesse manuelle est constituée de trois arbres. À ceux-ci, s’ajoutent les pignons, fourchettes et synchroniseurs. Chacun de ces éléments joue un rôle précis dans le changement de vitesse. Les pignons sont d’ailleurs répartis en deux groupes. Ceux hélicoïdaux sont utilisés pour la marche avant tandis que les autres sont exploités pour la marche arrière.

La boîte de vitesse automatique

Le système de la boîte de vitesse automatique est complètement opposé à celui de la boîte manuelle. Ce type de boîte est plus moderne et installé sur la plupart des véhicules récents. Il permet de rendre la conduite plus simple avec l’absence de l’embrayage classique. Ce dernier est d’ailleurs remplacé par un convertisseur de couple hydraulique.

A lire aussi : Les responsabilités clés du gestionnaire de parc automobile dans une entreprise

Dans certains cas, les constructeurs de boîte à vitesse utilisent un système de double embrayage pour remplacer le système mécanique. C’est très pratique pour faciliter les changements de vitesse, et éviter les pertes et une baisse de régime au cours de la transmission.

La boîte de vitesse robotisée

La boîte de vitesse robotisée est un mélange du système automatique et de celui manuel. Elle tire profit des avantages de chacune des précédentes boîtes. La boîte de vitesse robotisée est associée à un levier installé en général sur le volant. Il permet de changer les vitesses manuellement comme sur les voitures manuelles.

L’avantage est que le changement de rapports est assisté automatiquement et s’effectue plus vite. Ces boîtes sont souvent associées d’un système électronique pour la gestion des changements.

En somme, il faut retenir que la structure d’une boîte de vitesse dépend en grande partie de son type. Elle varie selon qu’il s’agit d’une boîte manuelle, automatique ou robotisée.

La boîte de vitesse à double embrayage

La boîte de vitesses à double embrayage, aussi appelée boîte DSG (Direct Shift Gearbox), est une technologie avancée qui combine les avantages des transmissions manuelles et automatiques. Elle fonctionne avec deux embrayages, chacun associé à un groupe de vitesses. Le premier embrayage contrôle le passage des rapports impairs, tandis que le second gère ceux des rapports pairs.

Le changement de rapport s’effectue en douceur, sans interruption ni perte de puissance, grâce à la synchronisation entre les deux embrayages. La boîte de vitesses à double embrayage permet donc d’accélérer plus rapidement et d’améliorer l’efficacité énergétique du véhicule.

Cette technologie offre plusieurs modes de conduite selon les besoins : mode automatique pour une conduite relaxante ou mode manuel pour une expérience plus sportive. Il est ainsi possible d’avoir un total contrôle sur son véhicule tout en profitant du confort offert par la transmission automatique.

La boîte DSG attire aujourd’hui beaucoup d’amateurs automobiles grâce à sa technique innovante et son efficacité remarquable sur route comme sur circuit automobile.

Les différents types de rapports de boîte de vitesse (court, long, etc)

Les différents types de rapports de boîte de vitesses influencent directement les performances du véhicule. La longueur des rapports, c’est-à-dire la différence entre le rapport le plus court et le rapport le plus long, joue un rôle clé dans ces performances.

Les voitures disposant d’une boîte à 5 vitesses ont généralement une plage de rapports moins étendue que celles avec une boîte à 6 vitesses. Cela signifie qu’il y a une différence moins importante entre les deux extrêmes (première et dernière vitesse), ce qui peut limiter la capacité d’accélération ou la consommation en carburant.

Les régimes moteurs élevés, caractéristiques des petits moteurs essence notamment, peuvent être limités par l’ajout d’un sixième rapport pour permettre aux conducteurs d’utiliser tous les chevaux disponibles sans affecter leur consommation en carburant. Les boîtes à sept ou huit rapports sont aussi apparues récemment sur certains modèles hauts-de-gamme pour offrir encore plus de polyvalence.

Il faut parler des différentes démultiplications possibles selon chaque rapport : certains constructeurs proposent ainsi plusieurs versions pour un même type afin d’améliorer encore davantage l’efficacité du véhicule. Par exemple, il existe des motos avec une première vitesse très courte conçue spécialement pour faciliter la conduite en ville où il faut souvent s’arrêter et redémarrer fréquemment. La longueur des rapports de boîte peut être ajustée selon les besoins du conducteur. Les rapports courts sont conçus pour accélérer rapidement à partir d’un arrêt, tandis que les rapports longs offrent une meilleure économie de carburant en régime constant ou en vitesse élevée.

Le choix du type et de la taille de la boîte de vitesses dépendra non seulement des performances souhaitées mais aussi du style et des habitudes de conduite individuelles.

vous pourriez aussi aimer